Cadavre 19

28 mai

Je ne connaissais pas ce roman mais quand je l'ai vu à la bibliothèque, dans les nouveautés, j'ai foncé. Surtout que ma bibliothécaire m'a dit qu'il ne fallait pas que je le lise trop tard, le soir. J'ai été intriguée, tout naturellement.

Couverture Cadavre 19 

Auteur : Belinda Bauer
Édition : FleuveNoir
Parution : 2014
Page : 378


Résumé :
" Les morts ne peuvent pas nous parler. " L'affirmation du Professeur Madoc pendant le cours d'anatomie est sans équivoque. Et pourtant, Patrick Fort, son étudiant autiste est persuadé du contraire. Fasciné par la mort depuis le décès de son père lorsqu'il était enfant, Patrick suit des cours d'anatomie à l'hôpital universitaire de Cardiff. Ce jour-là, il doit déterminer la cause de décès du cadavre portant le numéro 19. Une mort naturelle paraît-il. Mais lui a une tout autre intuition, comme si ce corps qui gît sur la table d'autopsie tentait de communiquer avec lui. Et que faire des affirmations de Samuel Galan, ce patient tout juste sorti du coma qui prétend avoir assisté au meurtre de son voisin de chambre, le fameux cadavre 19 ? Alors que Patrick tente d'élucider ce mystère, des secrets vont ressurgir de son propre passé... 


Mon avis :

Couverture : Je la trouve très intrigante, et en adéquation avec le roman puisque Patrick fait des études universitaires pour devenir légiste. On remarque un travail assez agréable sur la couverture. En tout cas, au début, elle m'a intriguée.

L'action/L'histoire : J'ai eu énormément de mal avec ce livre. Enfin, énormément, c'est peut-être exagéré mais j'ai trouvé que l'intrigue était longue à se mettre en place : 197 pages. OUI ! Vous avez bien lu. Il faut autant de temps pour qu'une enquête démarre, parce que, sinon, avant on suivait simplement la vie des personnages. Surtout des principaux.
Je pense que j'aurais mieux apprécié l'histoire si elle aurait démarré avant, et aurait été moins longue. 
Franchement, cette partie n'est vraiment pas la meilleure du roman, et pourtant, ça devrait être ce qui me plaît le plus.

Les personnages : Patrick est assez difficile à apprécier. Il m'a fait pitier. Je ne sais dire cela autrement car il a le sindrome d'Asperger. Il a des manières très spécifique à lui et je n'ai pas su l'aimer comme un autre personnage de roman. C'est pourtant le principal, donc, c'est bien dommage.
Sarah, la mère de Patrick, m'a énervée ! >< Seulement, à la fin, je suis parvenue à la comprendre.

L'écriture : C'est une plume agréable même si l'auteure a fait traîner l'histoire en longueur. Son style d'écriture n'a pas su me captiver alors qu'un thriller, il le faudrait pourtant.

En conclusion, je pense pas lire un autre roman de l'auteure. Je ressors mitigée de cette lecture pour plusieurs points qui malheureusement, m'ont dérangé.

Lecture mitigée (14/20)
      
   Autre avis :

Vous pourriez peut-être aimer

2 petits mots

Je les lis toujours avec plaisir :)

Blog Archive

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *