Quand tu n'étais pas là

03 septembre

 

Auteur : Laura Bloom
Édition : France Loisirs
Parution : 16 mai 2012
Page : 549


Résumé :
Pour les femmes restées au pays, la guerre est aussi une épreuve. Sans nouvelles de son mari, mobilisé dans le Pacifique, Catherine est persuadée qu'il est mort. Ne supportant plus la solitude, elle finit par trouver du réconfort auprès d'un soldat américain. Mais, en février 1946, son époux revient. Hanté par le souvenir des combats, il n'est plus le même homme. Catherine est quant à elle rongée par la culpabilité. Car l'adultère n'est pas le seul de ses secrets.
Avec ce roman remarquable de justesse psychologique, Laura Bloom évoque de façon subtile les drames intimes engendrés par la guerre et offre le magnifique portrait d'une femme qui assume ses choix envers et contre tous.


Mon avis :
Ce livre, chaque fois que je passais devant à la bibliothèque, il me tentait énormément ! Sauf que, à chaque fois, je passais devant et ne l'empruntais pas. Maintenant, je l'ai lu, et je peux dire que j'ai bien appréciée ma lecture même si je m'attendais à adorer cette lecture.

Quand nous rencontrons Robert et Catherine, la guerrre est finie. Il est ravi de retrouver sa tendre épouse, tandis qu'elle culpabilise car, pendant la guerre, elle a commit l'adultère avec un homme américain.
Elle va finir par l'annoncer, vers la moitié du roman, à son époux mais .. Va-t-il l'accepter ?

J'ai bien aimé cette romance. Je trouve que ce n'est pas la "bête romance" qu'on voit partout car, vu que Robert et Catherine sont déjà ensemble, on n'attend pas d'eux qu'ils finissent ensemble mais plutôt si tout ça va bien se terminer !

Les personnages : J'ai bien aimé le personnage de Catherine. Je l'ai trouvé attendrissante. Je l'ai d'ailleurs pas mal comprise par certains côtés !
Robert, lui, m'a moins plu .. Ses réactions m'ont exaspéré, tout comme je l'ai également compris car il a tout de même vécu la guerre. Sa vie n'a donc pas été toute rose..

La fin est vraiment ce qui m'a le mois plu. Je m'attendais pas à ce que ça se termine comme ça. Pour ne pas trop vous en dire, j'aurais bien aimé qu'elle termine avec l'autre et .. elle termine avec l'autre ^^ (je ne saurais dire plus, mais si vous le lisez, vous comprendrez ;) )

Le style d'écriture est fluide, quoique j'ai trouvé pas mal de longueurs. Je pense sincèrement qu'avec cent pages de moins, le récit aurait été plus rythmé, moins long.

En conclusion, je vous conseille cette romance, qui n'est pas totalement bannal. J'ai apprécié l'histoire mais la fin ne m'a pas totalement plue, malheureusement.


Lecture agréable (7,5/10)

Vous pourriez peut-être aimer

0 petits mots

Je les lis toujours avec plaisir :)

Blog Archive

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *